<%@LANGUAGE="JAVASCRIPT" CODEPAGE="1252"%> La vie locale à Jasseron


écrire :
d.durif@wanadoo.fr

découvrez
les albums photos
en cliquant sur le lien

en bas des articles
marqués de ce logo



mensuelle

Communale


Page

1

5

Le Progrès du 19/10/2019

Commerce et service Un marché pour redynamiser le commerce local

En attendant l’arrivée d’un marché alimentaire (courant décembre), Gérald Tabouret propriétaire du Comptoir Gé-néral et président de l’Union amicale commerciale et artisanale, diversifie son offre et lutte contre les récentes fermetures des enseignes locales.

Après les fermetures de la supérette Vival en décembre 2018, de la boulangerie en février, de la boucherie fin juillet et du bar en septembre, le commerce local traverse une période difficile. Heureusement pour les Jasseronnais, Gérald Tabouret, propriétaire depuis douze ans d’un commerce au centre-village se bat bec et ongles pour que le commerce de proximité sorte la tête de l’eau.

Une enseigne couteau suisse

Également président de l’Union amicale commerciale et artisanale de Jasseron (UACAJ) Gérald Tabouret, pour faire face à ce problème, n’a cessé de faire évoluer son commerce. « Au départ c’était un tabac presse, explique-t-il, mais au fil de ces derniers mois les choses ont changé.
L’agence postale ayant fermé ses portes le 31 décembre 2017, j’ai d’abord pris le relais afin de traiter les prestations postales courantes.
Après la fermeture de la boulangerie, j’ai assuré le dépôt de pain. Depuis le 1er octobre, mon enseigne a changé, le commerce s’appelle désormais Le Comptoir Gé-néral et ma clientèle peut y trouver beaucoup de choses : du pain, de la charcuterie, du vin, des fruits et légumes, de l’épicerie et que du local. »

Une métamorphose s’est faite dans l’ancien tabac presse. « J’ai réduit de plus de la moitié tout ce qui est revues et magazines, passant de 1 500 à 500 publications périodiques. Il fallait bien trouver de la place. »
Interrogé sur ces commerces qui ferment, le maire de Jasseron, Alain Mathieu, espère bien enrayer rapidement cette spirale négative. « Ils ont leur place à Jasseron, les deux salons de coiffure, la pizzeria ou encore la boutique de fleurs en sont la preuve. Nous avons engagé une réflexion sur le cœur du village et prochainement (courant décembre) un marché alimentaire va voir le jour au centre-village. Le règlement a été validé, nous en sommes à la phase finale. Un projet mené en collaboration avec la Maison Saint-Joseph qui accueillera des commerçants au sein même de son parc. Nous avons la capacité d’accueillir entre 15 et 20 commerçants. »
« Si les gens viennent sur le marché, certains viendront forcément dans les commerces, poursuit Gérald Tabouret. Le marché est un lieu vivant où les gens parlent, échangent. Aujourd’hui, certains disent que les Jasseronnais ne se croisent plus qu’à la déchetterie. »

Les commerçants intéressés pour vendre sur le marché doivent contacter la mairie au 04.74.30.01.04.

R.M..

 

 

Associative

locale