<%@LANGUAGE="JAVASCRIPT" CODEPAGE="1252"%> Les Anciens Combattants


écrire :
d.durif@wanadoo.fr

découvrez
les albums photos
en cliquant sur le lien

en bas des articles
marqués de ce logo



mensuelle

Communale


Les anciens combattants en 2007
Le Progrès du
04/02/2007
photo souvenir des Anciens Combattants
25/02/2007
Assemblée générale des Anciens Combattants
mai 2007
cérémonie de commémoration du 8 mai 1945
13/11/2007
Médailles et inaugurations le 11 Novembre à Jasseron

Le Progrès du 04/02/2007
photo souvenir des Anciens Combattants


Photo souvenir des anciens combattants prise lors de la cérémonie du 11 novembre 2006

D.D.

retour articles février 2007

Le Progrès du 25/02/2007
Assemblée générale des Anciens Combattants


L’assemblée générale de l’amicale des Anciens Combattants de Jasseron s’est tenue récemment en présence de dix-huit membres.

Une minute de silence est observée en mémoire de cinq adhérents disparus en 2006 : André Nallet, Raymond Roset, Jean Faure, Henri Janody et Pierre Gaudet.

Le secrétaire Gaston Pompanon et le trésorier Pierre Convert dressent le bilan des activités et des finances de l’année 2006 avant que le président Raymond Guy présente le compte-rendu des activités.

Les anciens combattants ont participé aux cérémonies du souvenir à Jasseron mais aussi à l’extérieur de la commune.

Ils regrettent l’absence des enfants de l’école à la cérémonie du 11 novembre.
Le président participera à une entrevue avec le maire et le directeur de l’école pour aborder ce problème et trouver une solution ou une alternative pour les prochaines cérémonies.

Cécile Bousquet, jeune étudiante de Jasseron a accompagné les anciens combattants au camp de Struthoff près de Strasbourg.
Absente lors de l’assemblée elle a rédigé compte-rendu de cette visite qui a été lu par le président.

Raymond Guy signale le dépôt d’une plainte des présidents des amicales d’anciens combattants réunis récemment en assemblée contre un artiste, interprétant des textes très durs contre la France.

Avant de prendre le verre de l’amitié, le maire remercie l’amicale de son action afin de perpétuer le souvenir des conséquences dramatiques des guerres passées et de contribuer ainsi à l’instruction civique des enfants.

D.D.

retour articles février 2007

Jasseronet 09/05/2007

La cérémonie de commémoration du 8 mai

Les anciens combattants, les pompiers et de nombreux habitants sont venues assister à la cérémonie de commémoration de la fin de la deuxième guerre mondiale le 8 mai d'abord aux monument aux morts devant l'ancienne mairie puis à la stelle installée au stade.
Raymond Guy, président de l'amicale des anciens combattants et Bernard Dupin, maire, se sont, tour à tour, exprimés pour rappeler les méfaits des guerres.

Le Progrès du 13/11/2007

Médailles et inaugurations le 11 Novembre à Jasseron

La population jasseronaise était nombreuse lors de la cérémonie du 11 novembre organisée par l’amicale des Anciens Combattants et la municipalité. Cette année plusieurs évènements étaient programmés en présence du conseiller général Jean-Yves Flochon.

-Tout d’abord, Marie-Claude Chanel et le maire Bernard Dupin ont dévoilé la plaque de la nouvelle place créée cette année derrière la salle des fêtes, nommée « Bernard Chanel » en mémoire du précédent maire de la commune de 1977 à 2001, décédé en octobre 2005.

L’allée reliant la rue Julien Manissier à la place Bernard Chanel a également été baptisée. Cet accès est nommé « Allée des Anciens Combattants », en l’honneur des anciens combattants de toutes les guerres.

Après la cérémonie au monument aux morts, 2 anciens combattants ont été honorés.

Georges Nallet
a été félicité pour sa récente décoration de la Légion d’Honneur en raison de ses faits d’armes.

Raymond Guy, président de l’amicale, a été décoré de la médaille de bronze de l’Union Fédérale des Anciens Combattants pour son investissement et son dévouement durant 36 ans au sein de l’amicale en tant que membre, trésorier et enfin président depuis 2003.

La cérémonie s’est poursuivie à la stèle de la route de Bourg avant le verre de l’amitié servi à la salle des fêtes.

Georges Nallet
En mai 1953, Georges Nallet, appelé du contingent, breveté parachutiste se porte volontaire pour servir dans une unité combattante en Indochine.

Affecté au trente cinquième régiment d’artillerie légère, parachuté, il saute en unité constituée pour la deuxième fois sur Diên-Bên-Phu en mars 1954.

Artificier d’une batterie d’artillerie, il fait preuve durant la bataille, de qualités de courage de sang-froid et sera cité.

Le 7 mai à 17 h 30, après avoir vécu cinquante-six jours d’enfer, privé de munition, de renfort et comptant de nombreux blessés, le camp retranché est submergé par un adversaire supérieur en nombre.

Commence alors pour les survivants une longue épreuve, la captivité dont soixante dix pour cent ne reviendront pas des camps dits de rééducation de Vittming et cela en moins de 4 mois.

Georges fait partie d’une colonne de prisonniers.
Il va, quelques jours après, s’évader avec 2 camarades et après avoir erré 30 jours dans une jungle hostile, inconnue, le ventre vide et dans un état de dénuement total, il réussit l’exploit de rejoindre seul un poste ami.

Après avoir vécu ses péripéties douloureuses dont lui seul peut parler, il sera rapatrié sanitaire et libéré de ses obligations militaires.


 

 

 



Associative

locale