<%@LANGUAGE="JAVASCRIPT" CODEPAGE="1252"%> L'école


écrire :
d.durif@wanadoo.fr

découvrez
les albums photos
en cliquant sur le lien

en bas des articles
marqués de ce logo



mensuelle

Communale


Le Progrès du 02/03/2005
Classe découverte pour les écoliers

Au cours du mois de janvier, la classe de CE1 –CE2 de l’école de Jasseron est partie une semaine participer à une classe découverte sur l’environnement, dans le massif du Jura.

Les enfants et leurs accompagnateurs ont séjourné au chalet « La Fauconière » à Giron.
Dès le premier jour, ils ont découvert, sous un soleil radieux mais en l’absence totale de neige, le village en participant à un jeu d’orientation sous forme de rallye-photos.

Au cours de la semaine, les élèves ont percé les mystères d’un milieu naturel : la forêt.
Ils ont pu observer, trier, comparer, identifier, s’interroger… afin de faire la différence entre feuillus et résineux, reconnaître quelques essences d’arbres, comprendre la place et le rôle des hommes dans la gestion, l’exploitation, la préservation mais aussi la détérioration d’un milieu naturel, grâce à Stéphane, un animateur spécialiste des questions environnementales….

Avec l’arrivée de la neige, les enfants, raquettes aux pieds, sont partis sur les traces et empreintes laissées par les animaux sur la neige.
Ils ont également profité de ce séjour pour chausser les skis de fond, et ont appris à maîtriser ce matériel en jouant et en suivant des parcours aménagés par Patrick, moniteur à l’Ecole de Ski Français.
Ils ont randonné jusqu’à la Roche Fauconière, un plateau donnant accès à un beau belvédère qui a permis à nos apprentis en herbe de s’initier à la formation du relief et de la montagne du Jura

En fin de semaine, le temps étant pluvieux et la fatigue se faisant sentir, les enfants sont restés à l’abri pour profiter des vidéos, des jeux de société.

Tous les soirs, Jean-Michel, intervenant en musique, a animé les veillées en pratiquant le chant et les percussions avec les enfants.

Les écoliers, leur maître Pascal Madignier, les deux parents accompagnateurs, Corinne Duroux et Dominique Macret, sont rentrés ravis de ce séjour qui a été une formidable aventure humaine, avec les joies et les contraintes de la vie en collectivité, et l’accès à davantage d’autonomie et de responsabilité pour chacun.

Un tel projet permet d’enchaîner sur de nombreuses activités et apprentissages dans la classe, avec des lectures documentaires, l’écriture d’un journal souvenir pour chaque enfant, l’invitation des familles à une exposition et à une comédie musicale.

Ce séjour n’aurait pu se dérouler sans le soutien financier de la mairie et du Groupe d’Animation Scolaire de Jasseron

les écoliers de Jasseron

retour articles mars 2005

 

Le Progrès du 13/06/2005
Véronique Valençot pour accompagner les petits à l’école

Depuis le début de l’année scolaire, à l’école primaire de Jasseron , Véronique Valençot travaille aux côtés de Annie Cabanon, la maîtresse de la grande section maternelle.

Elle est la nouvelle « ATSEM » (Agent Territorial Spécialisé des Ecoles Maternelles) recrutée par la municipalité.

Habitante de Buellas, après un remplacement assuré dans l’école de sa commune pendant une année comme aide maternelle, Véronique a passé et réussi le concours d’ATSEM qui lui a donné l’opportunité d’être embauchée à Jasseron comme stagiaire pendant un an avant d’être titularisée

Rôles et missions des ATSEM
Les ATSEM ont pour mission de seconder les enseignants dans les écoles maternelles pour tout ce qui ne relève pas des activités scolaires proprement dites : l'accueil des tout-petits, leur hygiène, la sieste et tous les moments de la vie quotidienne.
Ils sont proches des enfants et les aident dans leur apprentissage de l'autonomie et de la vie en groupe
La première qualité de l’agent spécialisé des écoles maternelles est la patience. Ensuite vient la disponibilité.
L’agent spécialisé des écoles maternelles est un agent territorial.
Autrement dit, elle (la profession est essentiellement féminine) est employée et recrutée sur concours (catégorie C) par une collectivité territoriale.
Afin de pouvoir passer le concours d’agent spécialisé des écoles maternelles, les futures ATSEM doivent être titulaires du CAP petite enfance.

Le Progrès du 04/07/2005

Les cours moyens de Jasseron à Paris.

Mercredi 22 juin la classe de M. Martelin invitée par le député de l’Ain M . Jean-Michel Bertrand s’est rendue à Paris pour visiter l’Assemblée Nationale.

Cette journée est la suite d’un travail conduit depuis le début de l’année par la classe, en liaison très étroite et suivie avec M. Jean-Michel Bertrand, portant sur l’organisation du système législatif.

Un projet de loi portant sur le port du cartable avait été présenté et un député junior Corentin Desgranges avait siégé à l’Assemblée Nationale sur le siège même du député pour choisir un projet parmi les projets présentés.

Nous pouvons vous délivrer un « scoop » le projet retenu visant à favoriser l’utilisation des sacs en plastique biodégradables a retenu l’attention de M. Jean-Michel Bertrand qui est bien décidé à le mettre en œuvre sur les marchés bressans.

M. Jean-Michel Bertrand a conduit lui-même la visite donnant à ce moment un caractère très familial.
Il a conduit les enfants, Mme Chanel, M. Cattin et M. Martelin dans le lieu secret caché dans le jardin , au pied de la statue de Montesquieu, où le soir venu, il aime à venir se ressourcer ou réfléchir sur telle ou telle loi.

Tout le groupe s’est senti très à l’aise et a perçu le plaisir qu’a eu M. Jean-Michel Bertrand de recevoir ces enfants de l’Ain qui a conclu la visite par ces propos « le député n’est pas propriétaire de sa fonction mais dépositaire de la charge que lui ont donné ses électeurs, je souhaiterais, que lorsque vous entrerez dans la carrière vous perpétuiez le travail accompli par ceux qui ont fondé la République Française ».

Michel Martelin et les CM2 2005

retour articles juillet 2005

 

Le Progrès du 14/07/2005
Martine Curnillon quitte l’école

« je crois que le clos et l’ancien bâtiment de l’école, vont beaucoup me manquer…. » avoue émue Martine Curnillon lorsqu’elle évoque son dernier jour d’école à Jasseron.

En 11 ans de présence auprès des élèves de CP, CE1 et CE2 , elle en aura vu passer des enfants de Jasseron !

Elle gardera de merveilleux souvenirs de cette école de village, de l’équipe pédagogique, de son ancien directeur, Gilles Berger, partit en retraite il y a deux ans et des parents d’élèves qu’elle côtoyait quotidiennement.

L’école où elle enseignera l’an prochain ne la dépaysera pas trop, puisque c’est à Treffort en Revermont qu’elle fera sa prochaine rentrée scolaire.

Le Progrès du 20/07/2005
Onze élèves quittent l’école de Jasseron pour le collège

Lors de la dernière fête de l’école, ils ont été récompensés pour leur fin de scolarité à l’école de Jasseron.

Ils sont onze CM2 de la classe de Michel Martelin à franchir le palier de l’entrée au collège.

Le Progrès du 23/07/2005
Au revoir Monsieur Madignier

Après 7 années passées dans l’école de sa commune de résidence, Pascal Madignier changera de village à la rentrée prochaine.

Il fera un déplacement de quelques kilomètres puisque c’est l’école de Drom qui l’accueillera.

Il enseignera dans une classe unique, comme lors des quatre premières années de carrière. A Jasseron, où il a accompagné la scolarité de ses trois enfants, il a chaque année emmené ses élèves, les classes de CE1, CE2 ou CM1, en classe découverte.

Sausset-les-Pins, le Revermont, le Château de Guedelon auront été les destinations des élèves au fil des ans.

Le Progrès du 06/09/2005
Comptes d’apothicaire à l’école

L’école de Jasseron a le plaisir d’accueillir trois nouvelles enseignantes pour combler les postes laissés vacants par le départ de Martine Curnillon et Pascal Madignier.

Trois arrivées pour deux départs ?
les additions semblent être erronées…. et pourtant nous sommes à l’école.
Mais en tenant compte des emplois à temps partiels et des remplacements, nous entrons dans le monde complexe des fractions et des pourcentages, abordés dans les classes primaires, permettant de démontrer que deux personnes peuvent être remplacées par trois.

Déroulement du raisonnement :
Claire Fumey, est originaire de la région de Dijon où elle a débuté sa carrière il y a quelques années.
Elle a élu domicile à Ceyzériat. Elle sera présent à temps plein auprès des CE1-CE2.

Karine Bonnet-Ballet est originaire de Lyon.
Après avoir débuté sa carrière à Villeurbanne, elle a passé ces trois dernières années à l’école de Saint-Martin-du-Mont où elle avait en charge les CM1-CM2 .
Habitant Journans et souhaitant un peu de mobilité, elle arrive dans notre commune pour faire la classe aux CP-CE1.
Elle occupe ce poste à trois-quart de temps

Aline Dumarais est présente le mardi et le vendredi, soit deux journées entières par semaine à l’école de Jasseron.
Elle remplace pour un quart de temps, donc une journée, le directeur, Michel Martelin, dans sa classe composée de CM1-CM2, pour qui il est prévu par le règlement, une journée par semaine consacrée à la gestion de l’école.
L’autre journée, elle prend en charge les CP-CE1 de Karine Bonnet-Ballet.
Le reste de la semaine elle enseigne dans les écoles de Certines et de Montagnat.
Cette jeune professeur des écoles, habitante de Montagnat exerce depuis trois ans ce métier. elle a passé ces premières années dans la région de Nantua où elle intervenait déjà dans plusieurs établissements.

Le compte est bon
Un trois-quart de temps pour monsieur le directeur, plus un trois quart de temps pour Karine, plus un mi-temps pour Aline, plus un temps plein pour Claire donne un total de trois emplois à plein temps occupés par quatre personnes.

Voilà la solution du problème posé en introduction.

 

Associative

locale