<%@LANGUAGE="JAVASCRIPT" CODEPAGE="1252"%> le fleurissement


écrire :
d.durif@wanadoo.fr

découvrez
les albums photos
en cliquant sur le lien

en bas des articles
marqués de ce logo

 



mensuelle

Communale


Le Progrès du 23/03/2015
Le comité de fleurissement habille la commune de ses plus jolis massifs

Malgré le temps pluvieux de ce samedi, c'est une manifestation annonciatrice de l'arrivée des beaux jours qui a eu lieu.

Organisée par le comité du village fleuri ainsi que par la municipalité, la plantation d'arbustes et de vivaces permettra à la commune de retrouver un peu de ses couleurs d'été.

Munis de leurs pelles, râteaux, plantoirs et autres seaux et accompagnés par quelques bénévoles enthousiastes à l'idée de collaborer à l'embellissement de leur village, les jardiniers du jour ont planté quelques 220 plants, parmi lesquels les spécialistes reconnaitront notamment des Rudbechia jaune, des Fushias, des Iris Pallida ou encore des Photinias Red Robin.

Il est à noter que le fleurissement de cette année sera plus conséquent que celui de l'édition 2014 avec la plantation de 4 massifs supplémentaires sur la route de Bourg, 2 à Tiremale (route du col de France) et de 2 parterres sur la place de l'école.

Rendez-vous le samedi 30 mai pour la plantation des fleurs annuelles où chacun est invité à s'associer à cette belle équipe.

S.G.

Le Progrès du 02/08/2015
Peu de bénévoles pour fleurir le village

Pour la deuxième saison estivale consécutive, le Comité du Village Fleuri s’est relancé dans sa mission bénévole de fleurissement de notre village.

Mais à seulement quatre personnes, il n’est pas question de vouloir mettre en place autant de massifs que par le passé, lorsque l’équipe du fleurissement était nombreuse.

L’ambition pour les années qui viennent est de décorer le cœur du village en massifs de fleurs annuelles et de planter les massifs abandonnés il y a 3 ans en plantes vivaces.

Pour Christian Charchaude, conseiller municipal et Michel Blanc président de l’association, c’est une vue plus écologique et tournée vers le développement durable qui nécessitera moins d’arrosage et moins de main d’œuvre.

Malgré cela, la tâche est lourde et les personnes qui souhaitent venir renforcer l’équipe sont les bienvenues. Elles peuvent pour cela contacter Michel Blanc ou Christian Charchaude.

D.D.

Le Progrès du 04/11/2015
‘’Les mains vertes’’ de la commune, à pieds d’œuvre !

Tous ceux qui sillonnent les rues de la commune, ou les automobilistes qui ne font que la traverser, peuvent à chaque saison admirer le fleurissement mis en place.

Cette décoration florale est le fruit du travail de quelques bénévoles, qui se sont donnés rendez-vous samedi matin, afin de participer à une matinée d’arrachage.

Une étape automnale importante, dans le fleurissement de Jasseron. « Ce travail de fleurissement, confie Christian Charchaude, conseiller municipal, est réalisé conjointement entre la commune et le comité du village fleuri.

Lors de cette matinée, élus et bénévoles se retrouvent afin d’arracher les fleurs fanées, et récupérer les bulbes qui seront replantés au printemps prochain ».

Une quinzaine de personnes, les ‘’mains vertes de la commune’’ ont parcouru les différents lieux, de la fontaine de l’église, jusqu’à l’ancienne poste en passant par la place Saint Joseph.

« Chaque année, indique Michel Blanc, président du village fleuri, 2000 plantes et bulbes sont plantées. Au fil des saisons, l’entretien est effectué par les bénévoles du comité et les élus, l’arrosage étant assuré par les employés municipaux ».

R.M..

Le Progrès du 07/11/2015
les membres du jury, du comité Départemental de fleurissement réunis à Jasseron

La commune de Jasseron, accueillait, jeudi, les membres du jury, du comité Départemental de fleurissement, venant délibérer sur le classement du fleurissement des particuliers

. « Durant tout l’après-midi, indique Daniel Perret, président, les 30 jurés, ont visionné près de 11000 diapositives, représentant tout le panel des participants de l’ensemble du département.

Ces clichés ont été envoyés par les différents comités locaux de fleurissement.

Les classements sont répartis sur 11 catégories, allant du balcon, à l’établissement industriel, en passant par les maisons avec jardins ou les commerces ».

Le jury est composé de bénévoles, de membres du comité, mais aussi de professionnels.

« Le nombre de participants est en très légère baisse, cette année, souligne le Président, ceci étant du à la canicule qui a sévit cet été. Néanmoins, la qualité est au rendez-vous ».

Après vérifications, les résultats officiels seront proclamés lors de la remise des prix qui se déroulera le 2 avril 2016, à Divonne les Bains.

Le suspens reste entier, jusqu’au printemps prochain, en espérant que parmi tous les participants, les 8 compétiteurs Jasseronnais récolteront les fruits … de leur travail !

R.M..

Le Progrès du 26/11/2015
Les mains vertes en formation

L'association de la route fleurie du Revermont regroupe 18 communes

C’est la première fois que Jasseron, accueillait cette formation, et dans le même temps servait d’atelier aux personnes attachées au fleurissement des communes adhérentes à « la route fleurie du Revermont ».

Présidée par Gérard Brevet, l’association, organise ces matinées formatrices depuis 3 ans, et mardi matin, une quarantaine de personnes y a participé.

« Ces formations, précise le président, connaissent chaque fois, un engouement important, on constate que les communes jouent le jeu ! Les participants sont des employés communaux, mais aussi des membres des comités de fleurissement, représentant une dizaine de communes ».

Une partie théorique, et une autre sur le terrain, composaient le programme de la matinée, avec pour intervenant Jean-Claude Aulen (horticulteur à Chaveyriat). « J’explique dans un premier temps, comment réaliser un massif, mais les messages les plus importants que je fais passer concernent les traitements phytosanitaires ou l’implantation des vivaces. Aujourd’hui les engrais à libération lente sont conseillés, au pied des plantes. Ces engrais sont de moins en moins utilisés au moyen d’arrosage, afin de moins se disperser dans l’atmosphère. Pour ce qui est des vivaces, c’est dans l’air du temps. Ces plantes représentent, certes, un coût important pour les communes, mais elles sont là pour de nombreuses années, et elles nécessitent beaucoup moins d’arrosage, c’est un atout important pour les communes et l’économie de l’eau, surtout lorsque l’on subi un été comme cette année ».

La commune de Jasseron, ne pouvait pas être mieux en adéquation avec le sujet du jour, puisque cette année, pour la 1ère fois, les massifs ont été garnis de ces plantes vivaces

R.M..

 

 

Associative

locale