<%@LANGUAGE="JAVASCRIPT" CODEPAGE="1252"%> l'animation municipale en 2019


écrire :
d.durif@wanadoo.fr

découvrez
les albums photos
en cliquant sur le lien

en bas des articles
marqués de ce logo



mensuelle

Communale


Page

1

   

Le Progrès du 09/09/2019

Un marché va voir le jour au centre village

Pour une partie du conseil municipal, la réunion de quartier organisée vendredi 6 septembre sur la place Saint-Joseph avait des allures de rentrée. Le maire, Alain Mathieu, accompagné de nombreux élus avait donné rendez-vous aux habitants du secteur pour un moment d’échanges. Malheureusement, une dizaine de Jasseronnais seulement ont répondu présent à l’invitation. Une réunion au cours de laquelle il a beaucoup été question du commerce local.
« Notre commerce local a bien du mal à subsister »
« Même si nous pouvons nous réjouir d’avoir une couverture médicale relativement importante à Jasseron, avec la présence d’un médecin, d’un dentiste, d’un ostéopathe et d’infirmiers, nous constatons que notre commerce local a bien du mal à subsister, a indiqué l’édile. L’unique bar du village ferme définitivement ce dimanche et la boucherie est également fermée depuis plusieurs semaines. Nous espérons que dans les prochaines semaines, la boulangerie rouvrira ses portes ! ».
C’est un constat alarmant que l’élu a dressé face à des habitants qui, eux aussi, regrettent cette situation. Curieux paradoxe dans une commune qui a une démographie en constante augmentation liée à de nombreuses constructions sortant de terre, mais une classe qui a été fermée l’an dernier au groupe scolaire et des commerces qui s’essoufflent petit à petit avant de disparaître.
« Le commerce à Jasseron est une préoccupation pour le conseil municipal, a confié le maire. Nous voulons que le cœur du village s’anime et pour cela, nous travaillons avec le président de l’union commercial Gérald Tabouret, des commerçants et le directeur de la maison Saint-Joseph Dominique Gelmini à la création d’un marché hebdomadaire (uniquement alimentaire) sur cette place Saint-Joseph. Une commission a été créée afin de rédiger un règlement. Tout ne se fait pas aussi facilement, mais nous espérons que ce projet aboutira rapidement ».

R.M..

 

Le Progrès du 21/10/2019
Seulement 18 personnes ont participé au tirage au sort des affouages

Chaque année, à la même période, la commune rassemble les affouagistes afin d’attribuer les parcelles sur lesquelles ils vont couper et ramasser leur bois de chauffage.

Une pratique très ancienne qui sur de nombreuses communes commence, au fil du temps à se perdre.

Samedi 16 novembre, dans les locaux techniques de Jasseron, a eu lieu le tirage au sort des parcelles.

« L’année dernière on comptait 25 affouagistes, souligne l’élu responsable de l'opération. Aujourd’hui ils ne sont plus que 18. Une baisse que l’on peut expliquer de plusieurs façons. Les jeunes ne sont plus intéressés par ce travail, les habitants changent aussi leur mode de chauffage et les plus anciens devant la difficulté abandonnent. »
Cette année, c’est le bois situé près de l’allée des sports qui a été choisi pour cette campagne d’affouage.
Le prix du moule a été fixé à 15 € par le conseil municipal et les affouagistes ont jusqu’au mois de juin pour achever l’exploitation de leur lot.
À l’issue du tirage au sort, l’adjoint n’a pas manqué de rappeler les règles de sécurité avec entre autres le port des protections individuelles.

R.M..

 

 

Associative

locale