<%@LANGUAGE="JAVASCRIPT" CODEPAGE="1252"%> les sapeurs pompiers


écrire :
d.durif@wanadoo.fr

découvrez
les albums photos
en cliquant sur le lien

en bas des articles
marqués de ce logo



mensuelle

Communale


Les Sapeurs Pompiers en 2014
Le Progrès du  
21/01/14

74 beloteurs au concours des sapeurs-pompiers

02/02/14

Les sapeurs pompiers appellent les jeunes au secours

27/03/14

Michel Darbon s’éloigne de la famille des pompiers actifs

05/06/14

Les pompiers dévoilent les festivités de la Pentecôte

09/06/14

Pose des guirlandes : la tradition a été respectée

22/06/14

Deux hectares de végétation brûlés

20/10/14

Les pompiers maintiennent leurs acquis grâce à des formations

20/10/14

Un voyage,une choucroute et des souvenirs

23/10/14

Adeline Gérard, quinzième sapeur pompier de la commune

10/11/14

Les sapeurs pompiers renforcent leurs rangs avec des jeunes recrues

Jasseronet

les pompiers vont distribuer leurs calendriers

17/11/14

33 personnes initiées à l’utilisation du défibrillateur de la salle des fêtes

09/12/14

Deux départs à la retraite chez les sapeurs pompiers et trois recrutements

25/12/14

Fin de service pour le sapeur pompier Gérard Ovigue

26/12/14

Le pompier Bernard Poncet range son drapeau

Le Progrès du 21/01/2014
74 beloteurs au concours des sapeurs-pompiers

Le Progrès du 02/02/2014
Les sapeurs pompiers appellent les jeunes au secours

Ce vendredi 31 janvier, l'assemblée générale des sapeurs-pompiers de Jasseron s'est déroulée dans le hall de la salle des fêtes.

Le Chef de corps de ces 12 soldats du feu a rappellé l'importance de leur présence sur le territoire de la commune au gré des nombreux services rendus à la population.

Participation à la fête de l'école, à la vogue, aux manifestations sportives, organisation du concours de belote et surtout réponse permanente aux appels au secours.

A ce titre, les sapeurs-pompiers auront répondu à 63 reprises, au cours de l'année 2013, à l'appel de la sirène pour ainsi apporter leur concours aux personnes en situation de détresse.

Face à la diminution des effectifs, liée aux départs en retraite de Guy Bonamour et de Michel Darbon, Grégory Simonin souhaite que l'année 2014 soit synonyme de recrutement et de renouvellement.

Le meilleur témoin de cette nouvelle dynamique s'appelle Simon Colmar qui intégrera le centre au mois de juin, à l'âge de 16 ans.

A cela, s'ajoute également l'espoir fondé sur trois JSP résidant sur la commune et en formation au collège de Ceyzériat.

Une réfection du local vieillissant sera également réalisée.

Du côté de l'amicale des sapeurs-pompiers et notamment de son bureau, le tiers sortant a été réélu en totalité.

Cependant, des changements importants sont à relever aux postes clés:
Présidente : Réjeanne Ray
Vice président : Christophe Roset
Trésorier : Mickaël Donin
Secrétaire : Roman Maréchal

Election du tiers sortant : Alain Danjean, Patrice Cornudet, Gérard Ovigue

S.G.

Le Progrès du 27/03/2014
MichelDarbon s’éloigne de la famille des pompiers actifs

Un départ à la retraite, ça se fête !

Et entre amis s'il vous plait.

En invitant à ses cotês une soixantaine de personnes, Michel Darbon, a fêté dignement son passage du statut d'actif à celui de retraité de sapeurs-pompiers.

Après 20 ans de service, passés au sein du centre de première intervention non intégré de Jasseron, ce dernier a tirer sa révérence pour se consacrer à d'autres activités.

A cette occasion, il avait invité à sa table, sa famille proche et sa famille de pompiers.

Actifs et retraités du centre étaient tous présents pour le remercier de sa générosité et de son investissement, notamment dans la commission sport.

C'est d'ailleurs lui qui était à l'origine, en 2010, de la réception du cross départemental des sapeurs-pompiers sur la commune, manifestation qui avait marqué les esprits au regard de sa qualité d'organisation.

Actif, Michel Darbon le restera encore quelques temps, en tous les cas à la remise 01.

Il fait parti, en effet, d'une pièce maîtresse de l'équipe qui rénove le bâtiment de l'Union Départementale des Sapeurs-Pompiers à Bourg-en-Bresse.

Il apporte également toute sa compétence d'électricien en faveur de la rénovation de véhicules anciens.

S.G.

Le Progrès du 05/06/2014
Les pompiers dévoilent les festivités de la Pentecôte

Ce samedi matin, sitôt leur manoeuvre terminée, les sapeurs-pompiers ont installé les guirlandes dans le coeur du village.

Et chaque jasseronnais qui se respecte sait ce que cela annonce : les festivités de la pentecôte qui, chaque année, constituent un rendez-vous incontournable.

Ochestrées par le comité des fêtes et soutenus par quelques acteurs locaux comme l'amicale des retraités qui, par son traditionnel concours de pétanque, clôturera ce long wwek-end.


Bien sûr, la fête foraine et tous ses manèges seront présents pendant ces trois jours, biensûr, le bal des jeunes rythmera la soirée du samedi tout comme le feu d'artifice qui sera tiré dimanche soir à 22h30.

Toutefois, cette édition 2014 sera emprunte de quelques nouveautés comme l'organisation d'une Boum pour les enfants qui se déroulera le samedi de 20 à 22 heures, à la salle des fêtes.

Un beau de week-end en perspective au cours duquel tout le monde trouvera son compte d'autant plus que toute l'équipe du comité des fêtes sera mobilisée pour cet événement.

S.G.

Le Progrès du 09/06/2014
Pose des guirlandes : la tradition a été respectée

Il y a des traditions qui existent depuis si longtemps que personne ne se souvient plus de quand elles datent réellement ni comment elles ont obtenu leur statut de coutume.

Celle de la rencontre annuelle entre les sapeurs-pompiers de la commune, Jeanne et Gaby Péchoux, Simone et son défunt mari Paul Pauget, à l'occasion de la pose des guirlandes annonçant les festivités de la Pentecôte, en fait partie.

Une tradition qui met en valeur la convivialité, le partage et le respect du travail de chacun.

Annuellement, après la pose de leur dernière guirlande, les pompiers sont remerciés de leur travail par de bonnes tartes au fromage et à l'oignons préparées par Simone et Jeanne, le tout accompagné de mousseux.

Cette édition 2014 n'a pas rompu avec l'histoire et, même si le poids des années se fait ressentir, ce moment si fraternel aura survécu une fois de plus.

Une exception toutefois : ils ont passé tellement de temps à se souvenir des années passées, qu'ils en ont oublié de poser la dernière guirlande

S.G.

Le Progrès du 22/06/2014
Deux hectares de végétation brûlés

Ce samedi, les sapeurs-pompiers de Jasseron ont cru revivre l'épisode dramatique qu'ils ont connus il y a un peu plus de deux ans maintenant.

Vers 15 heures, la sirène annonçait un départ de feu de végétation, dans les bois des Bénonnières, à quelques mètres du précédent feu qui avait ravagé une trentaine d'hectares de bois privés et communaux.

A leur arrivée, le feu était en plein développement, favorisé par les grosses chaleurs de ces derniers jours et une végétation asséchée.

Très vite, les renforts sont arrivés en provenance de Bourg-en-Bresse et de Corveissiat.

Armés de leur CCF et de matériel permettant de lutter contre les feux de forêts, ils ont conjugué leur force avec les sapeurs-pompiers locaux pour, au final, éteindre le feu près de 3h30 plus tard.

"L'élément positif, constate Grégory Simonin, le chef de corps, "c'est un vent quasi nul qui nous a permis de circonscrire le feu assez rapidement".

Au total, ce sont deux hectares de sous-bois qui ont été réduits en cendre, et plusieurs dizaines d'arbres endommagés.

Pour éviter les reprises de feu, fréquentes dans cette tourbe difficile à noyer, des rondes de surveillance ont été organisées durant la nuit.

S.G.

Le Progrès du 20/10/2014
Les pompiers maintiennent leurs acquis grâce à des formations

C'est une nouvelle séance de formation à laquelle se sont soumis les sapeurs-pompiers de Jasseron, ce samedi, durant toute la journée.

Celle-ci portait sur la thématique du secours à personne.

Leur formateur, moniteur de secourisme était Gilles Verne, dont la pédagogie et la compétence ont été extrêmement appréciées par la troupe de stagiaires.

« Cette formation est une obligation réglementaire nous permettant d'être déclaré apte à poursuivre notre activité opérationnelle » précise le sergent Grégory Simonin, le chef de corps, en ajoutant « que ce genre de formation est indispensable pour le maintien et l'actualisation des compétences de chacun . »

Au cours de cette formation, un accent particulier a été porté sur la réanimation cardio-respiratoire, sur la pose d'attelle ainsi que sur la procédure à tenir face aux personnes se trouvant en état d'ébriété.

A noter que cette formation a également été suivie par des sapeurs-pompiers de Saint Denis les Bourg et de Péronnas, ces deux communes disposant elles aussi d'un centre de première intervention non intégré.

S.G.

Le Progrès du 20/10/2014
Un voyage,une choucrouteet des souvenirs

Le hall de la salle des fêtes était la propriété des sapeurs-pompiers ce samedi. Sitôt leur formation terminée, ils ont dressé la table pour organiser leur réception intitulée « soirée retour de voyage. »

 L'objectif était de rassembler tous les participants au voyage organisé par les sapeurs-pompiers, au 1er trimestre et qui les avait emmené visiter la belle ville de Besançon.

Au total, 70 personnes ont donc profité de ce repas, composé d'une choucroute et de bons moments de fraternité.

Roman Maréchal avait pris la peine d'installer un vidéo-projecteur de manière à faire défiler les photos du voyage sur un écran géant.

Une bien belle manière de faire revivre quelques souvenirs, toujours appréciée par les plus anciens comme les plus jeunes.

S.G.

Le Progrès du 23/10/2014
Adeline Gérard, quinzième sapeur pompier de la commune

C'est une nouvelle recrue qui vient d'intégrer le corps des sapeurs-pompiers de Jasseron. Adeline Gérard, 19 ans, réalise enfin son rêve.

En provenance de Bourg-en-Bresse, cette dernière n'avait pas pu intégrer le principal centre de secours du département pour des raisons de distance entre son domicile et la caserne.

Justice est faite dorénavant puisque, sitôt arrivée sur la commune de Jasseron, au mois de juillet, elle a immédiatement pris contact avec le chef de corps, Grégory Simonin, pour lui faire part de sa motivation.

« Aider les autres et s'intégrer dans le village » sont les deux raisons qui la conduisent a exercer cette activité.

Ce sont d'ailleurs ces deux mêmes raisons qui ont décidé cette jeune maman à intégrer le Groupe d'Animation Scolaire.

« Je suis actuellement sans emploi et plutôt que de ne rester sans rien faire, je mets mon temps libre à disposition des autres.

J'en profite également pour suivre les formations de sapeurs-pompiers. »

Les habitants du chemin de Tiremale, quartier dans lequel Adeline réside, ne pourront que se féliciter d'avoir une telle nouvelle voisine.

S.G.

Le Progrès du 10/11/2014
Les sapeurs pompiers renforcent leurs rangs avec des jeunes recrues

Le sergent Grégory Simonin, chef de corps des sapeurs pompiers de la commune, avait prévenu : « il faut recruter des jeunes si notre corps veut survivre »

Quelques mois après, les faits ont accompagné ses paroles : Trois nouveaux sont venus renforcer les effectifs du centre de première intervention non intégré dont la plus âgée n'a que 19 ans.

Avec Simon Colmard, 16 ans, Florent Delrieux, 17 ans et Adeline Gérard, 19 ans, l'avenir s'éclaircit quelque peu puisque les soldats du feu sont dorénavant 15 au niveau local.

« Nous avons eu beaucoup de départ en retraite en simultanée, précise le chef des pompiers, ce qui ne nous permettait pas d'être à la hauteur des sollicitations.  C'est la raison pour laquelle, nous sommes allés à la recherche de nouvelles recrues. »

Ces trois jeunes vont, dans les prochains jours, partir en formation pour être opérationnel le plus rapidement possible et pouvoir ainsi assister leurs ainés dans les opérations de secours.

En attendant, ils participent aux manœuvres pour, d'ores et déjà, découvrir toutes les ficelles de leur future activité de sapeur-pompier.

 Entretien avec Simon Colmard, Florent Delrieux, Adeline Gérard

Qu'est ce qui vous a décidé à vous engager en qualité de sapeur-pompier ?

Nous avions tous envie de nous intégrer dans le village et d'apporter de l'aide aux autres, surtout à ceux qui sont dans la difficulté.
En devenant sapeur-pompier, nous réalisons ces deux objectifs en même temps.
Tout le monde nous félicite et nous encourage dans cette démarche.
Nous nous sentons utiles à la population.

Comment a été votre accueil au sein du corps des sapeurs-pompiers ?
Nous avons été très bien intégré.
Les plus anciens n'hésitent pas à nous donner des conseils et à nous apprendre ce qu'ils savent.
Ils sont vraiment à notre disposition, notamment le chef de corps.
Le fait que nous soyons trois nouveaux nous permet en plus d'apprendre tous ensemble et de progresser encore plus vite.
Nous appelons tous les jeunes à venir nous rejoindre car c'est une expérience qui est très bénéfique, avec une super ambiance.

Qu'est ce que cette activité vous apporte au quotidien ?
Nous ne pensions pas que les missions des sapeurs-pompiers étaient si variées.
Il faut connaître les méthodes pour porter secours aux victimes, il faut savoir lutter contre les incendies mais également intervenir sur des inondations, des arbres menaçant de tomber, des accidents de la circulation...
Toutes ces missions font qu'on apprend beaucoup de choses différentes dont la plupart sont très intéressantes.
Nous ne regrettons pas notre choix et avons hâte de devenir opérationnel. 

S.G.

Le Jasseronet de novembre 2014
Les sapeurs pompiers renforcent leurs rangs avec des jeunes recrues

A compter du 15 novembre et jusqu'à la fin de l'année, les sapeurs-pompiers de Jasseron repartiront à la rencontre des résidents de leur commune pour proposer leur calendrier annuel.

Par ce geste, ils perpétuent une tradition ancestrale qui conserve toute sa place dans les communes rurales et familiales.

Selon Réjanne Ray, la Présidente de l'amicale des pompiers locaux, la tournée des calendriers est toujours un moment particulier.

"Nous en profitons pour discuter avec les habitants et pour passer un moment de détente ensemble. Nous essayons aussi de prospecter pour faire appel à de nouvelles recrues".

Rappelons que l'ensemble des fonds collectés permettra aux sapeurs-pompiers de se doter de nouveaux matériels ou de remplacer celui devenu obsolète.

S.G.

 

Le Progrès du 17/11/2014
33 personnes initiées à l’utilisation du défibrillateur de la salle des fêtes

Prolongeant la volonté de la municipalité de s'inscrire dans la protection de la population, et à son initiative, plus de 30 personnes ont répondu à l'initiation dispensée par les sapeurs-pompiers de Jasseron sur l'utilisation du défibrillateur.

Des représentants des associations locales, des membres du conseil municipal et des agents communaux ont donc pu suivre cette initiation qui alternait des phases théoriques à des mises en situations pratiques.

Comme le souligne, Grégory Simonin, le chef de corps, « avoir un défibrillateur c'est bien, savoir l'utiliser, c'est mieux ».

C'est donc chose faite depuis ce samedi matin.

Cette initiation a été le fruit d'échanges très intéressants entre tous ces acteurs notamment sur l'importance de s'organiser pour faire face au risque d'arrêt cardio-respiratoire.

Profitant de cette réunion, l'adjoint au Maire Gérard Mucke a confirmé l'arrivée prochaine d'un défibrillateur à la disposition des sapeurs-pompiers et a précisé que des démarches étaient entamées pour en installer un autre dans la salle des sports.


 Que pensez-vous de cette initiation à l'utilisation d'un défibrillateur ?

« Intéressant et indispensable »

Céline Carret,
Membre du conseil municipal :
C'est une initiative aussi intéressante qu'indispensable. Savoir utiliser ce genre d'appareil devrait être enseigné à tout le monde dès son plus jeune âge. Cela fait parti du package du bon citoyen

« On ne sait jamais ce qui peut arriver »

Christian Lamur,
Président du comité des fêtes :
Cela faisait longtemps que je souhaitais suivre ce genre de formation. Je remercie la municipalité et les sapeurs-pompiers de nous offrir cette opportunité. Je vais encourager l'ensemble des membres du comité des fêtes à s'initier à cet appareil car on ne sait jamais ce qui peut arriver.

« Confrontée à une situation grave, j’aurai moins peur »

Mickaelle Telle,
employée communale :
Je travaille toute la journée avec des enfants. Jusqu'à aujourd'hui, je n'aurai même pas penser à me servir du défibrillateur. Demain, si j'étais confrontée à une situation grave, j'aurai un peu moins d'appréhension. Mais j'espère que cette situation n'arrivera jamais.

S.G.

Le Progrès du 09/12/2014
Deux départs à la retraite chez les sapeurs pompiers
et trois recrutements

C'est à l'occasion de leur Sainte Barbe que la grande famille des sapeurs-pompiers s'est réunie, ce samedi 6 décembre.

Lors de la cérémonie, Grégory Simonin, le chef des fantassins, a fait respecté une minute de silence en mémoire aux hommes décédés dans l'accomplissement de leur devoir.

Il en a profité pour remercier Gérard Ovigue et Bernard Poncet, qui après respectivement 21 et 22 années de service ont décidé de mettre un terme à leur carrière.

Le recrutement de trois jeunes, Simon Colmar, Florent Delrieu et Adeline Gérard vont permettre de maintenir les effectifs du corps à 13 agents.

En présence de nombreux représentants d'association et de plusieurs élus, le Maire de la commune a remis officieusement aux sapeurs-pompiers un défibrillateur qui viendra complété l'armement de leur camion.

S.G.

Le Progrès du /12/2014
Fin de service pour le sapeur pompier Gérard Ovigue

Après 22 ans d'activité, le caporal-chef Gérard Ovigue a décidé de mettre un terme à sa carrière de sapeur-pompier volontaire.

C'est le 1er janvier 1992 que l'intéressé a porté pour la première fois la tenue, suite à la demande du chef de corps de l'époque, Philippe Feilleux, devenu aujourd'hui un de ses fidèles amis.

Durant toute ses années, ce père de deux enfants se sera mis au service de ces concitoyens, parfois au détriment de son temps personnel mais toujours avec la volonté d'apporter de l'aide et du soutien à ses prochains.

Ce qu'il retiendra surtout de cette expérience, ce sont les valeurs qui sont véhiculées par la grande famille des pompiers : solidarité, esprit d'équipe, générosité.

Ce sont d'ailleurs ces principes qu'il essaie de transmettre au quotidien, dans le cadre de son activité professionnelle, en qualité d'éducateur technique spécialisé.

A l'âge de 56 ans, il bénéficiera désormais du titre honorifique de sapeur-pompier à la retraite et va également continuer à œuvrer pour la remise, dont l'objectif est de réparer et redonner vie aux camions rouges d'autrefois.

S.G.

Le Progrès du 26/12/2014
Le pompier Bernard Poncet range son drapeau

S.G.

 

 

 

 

Associative

locale