<%@LANGUAGE="JAVASCRIPT" CODEPAGE="1252"%> La travaux à Jasseron


écrire :
d.durif@wanadoo.fr

découvrez
les albums photos
en cliquant sur le lien

en bas des articles
marqués de ce logo



mensuelle

Communale


Page

1

2
Le Progrès du  
06/07/2003
Démarrage de la deuxième tranche des travaux d'amenée du gaz
13/07/2003
Séance d'élagage sur la route des Combes
21/07/2003
Des travaux à la salle des sports en prévision
14/09/2003
Une nouvelle construction au centre du village
19/09/2003
Un nouveau parking au centre du village
23/09/2003
Futur aménagement du RD 936, route de Bourg
30/11/2003
le mur du cimetière remis à neuf

Le Progrès le 06 juillet 2003
Démarrage de la deuxième tranche des travaux d'amenée du gaz

Comme prévu, depuis quelques jours, les pelleteuses se sont mises à l'oeuvre pour continuer les travaux d'amenée du gaz. Après la première tranche qui s'est déroulée pendant l'hiver, voici la deuxième et dernière programmée. Les feux tricolores seront en action durant tout l'été, sur les trois axes de circulation touchés : du carrefour du centre village, successivement en direction, du col de France, de Meillonnas et de Bourg.

D.D

Le Progrès le 13 juillet 2003
Séance d'élagage sur la route des Combes

La route entre le village de Jasseron et le hameau des Combes était remarquable par la végétation la bordant formant à certains endroits un véritable tunnel.

Joli, certes, mais pratique non. Le passage des camionnettes et camions en était gêné, car les branches des arbres descendaient de plus en plus bas sur la route.

L'entreprise Carlet de Certines, spécialisée dans le débroussaillage et l'élagage, sollicitée par l'équipe municipale, a remédié à ce problème.
Armée de deux tracteurs, une équipe de quatre personnes a fait une belle coupe à cette verdure.
Le premier engin, équipé d'un lamier d'élagage supportant quatre lames de scie d'au moins quarante centimètres de diamètre chacune, tronçonne sans les hacher les branches gênantes.
Juste derrière, un deuxième tracteur supporte un broyeur avalant toutes les branches coupées jusqu'à vingt-cinq centimètres de diamètre et recrachant en fins copeaux, sur le bas côté, toute la verdure digérée.
En quelques jours, plus de 2 Kms d'élagage auront été réalisés.
D.D

Le Progrès le 21 juillet 2003
Des travaux d'extension de la salle des sports en projet.

Un bâtiment annexe sera construit au nord de la salle des sports pour le rangement du matériel sportif.

Le rapport de la dernière visite annuelle des services incendie au complexe sportif, indiquait des anomalies sur des règles de sécurité constatées à la salle de sports.

Plusieurs locaux techniques étaient utilisés comme espace de rangement par les associations sportives, condamnant l'accès réglementaire aux installations de sécurité.
L'augmentation du volume de stockage du matériel sportif est à l'origine de ce problème. Sans projet de mise aux normes rapide, l'agrément ne serait pas délivré et la salle deviendrait interdite d'utilisation.
Après réflexion, et consultation des principaux utilisateurs du gymnase, l'équipe municipale décide de retenir la solution de la construction d'un bâtiment annexe accolé à la façade nord. Le cabinet d'architecture Dosse, ayant eu en charge le dossier initial de la salle, a proposé un projet qui a été validé par la municipalité et les associations. Un appel d'offre pour les quatre lots de travaux prévus a été lancé il y a deux mois et le choix des entreprises a été entériné lors du dernier conseil municipal. L'entreprise Juillard réalisera le gros oeuvre, l'entreprise ECB Plaine de l'Ain l'étanchéité, les établissement Berrod, les travaux de serrurerie et l'entreprise Chagas l'électricité. Le montant total des travaux annoncé est de trente sept mille cent quarante euros TTC.
Au plus tard, à Noël, ces travaux auront permis la remise aux normes de sécurité du bâtiment, et les clubs de Foot, de Basket et de Tennis bénéficieront chacun d'un local de rangement accessible par l'intérieur de la salle, leur donnant un supplément de confort certain.
D.D

Le Progrès le 14 septembre 2003
Une nouvelle construction au centre du village

Suite à la révision partielle du Plan d'Occupation des Sols avec enquête publique réalisée au printemps dernier, le projet de construction d'un espace commercial avec logements au centre du village prend forme.

Après l'étude du dossier en collaboration avec la municipalité de Jasseron, Bourg-Habitat a déposé un permis de construire signé le 1er juillet.
La contruction d'un bâtiment R+2 (rez de chaussée + 2 étages) comprenant quatre logements type 4 et deux emplacements de commerce et de services démarrera au début de l'année 2004. Un des deux espaces commerciaux abritera un cabinet médical. Ce projet a été présenté à la population lors d'une précédente réunion publique.
En complément de la construction du bâtiment, un traitement de la circulation et une sécurisation des voies piétonnes seront effectués aux abords de cette réalisation.

Vingt-quatre emplacements de parking seront disponibles sur ce site.

Le Progrès le 19 septembre 2003
Un nouveau parking au centre du village

Dans le projet de construction de la salle des fêtes était prévue la réalisation d'un parking contigu à la salle des fêtes. Le Conseil Municipal travaille sur cette partie du dossier actuellement. .

Le parking sur la place André Galland est quelquefois trop exigu pour accueillir les véhicules lors de certains évènements se déroulant au centre du village.
Ce problème sera bientôt solutionné par la création d'un nouveau parking.
A l'est de la salle des fêtes, à côté des jardins, la municipalité procède depuis quelques temps, à des acquisitions ou échanges de terrains afin de devenir propriétaire d'une superficie d'environ 2400 m2, suffisamment grande pour construire une aire de stationnement pouvant accueillir au moins autant de véhicules que la place André Galland.
Ce projet tiendra compte de l'endroit particulier où il se réalisera : dans le centre du village, à coté des jardins traversés par un chemin piétonnier typique.
Le cabinet d'architectes travaillant avec les communes de l'Agglo a été contacté, et devrait proposer des solutions adaptées, afin de conserver un caractère naturel à cette réalisation.
La municipalité souhaite pouvoir présenter en réunion publique, avant la fin de l'année, un avant-projet de ce dossier permettant de recueillir les avis de la population.

Le Progrès le 23 septembre 2003
Futur aménagement du RD 936, route de Bourg

Une étude d'aménagement de la route départementale 936, entre la RN 83 et l'entrée de Jasseron, a été lancée par les services d'état il y a quelques mois. Cette étude n'a aucun rapport avec les travaux qui se déroulent actuellement sur le pont de l'autoroute.
Une première restitution a été communiquée aux différents services publics et communes constituant le comité de pilotage.

Des mesures de la circulation et des analyses des différents points dangereux du parcours ont été réalisées, débouchant sur des propositions d'aménagement faites par un bureau d'études.
Ces avant-projets ont été remis à la municipalité de Jasseron récemment.
La sécurité sur les carrefours existants (route du canton, route du stade), et à venir (future rocade est), est prise en compte dans le dossier.
Le projet d'aménagement est prévu jusqu'à la croix du Chemin du Moulin à l'entrée de Jasseron. La sécurisation des cyclos sera étudiée le long de cette voie de circulation.
L'objectif de ces aménagements est principalement l'amélioration de la sécurité sur cette route classée dangereuse.
Dans un premier temps, la signalisation sur la route de Bourg a été modifiée cet été.
Le comité de pilotage, constitué pour le suivi de ce dossier de grande envergure, a encore quelques mois de travail devant lui, afin que le projet puisse être mis à exécution.

Le Progrès le 30 novembre 2003
Le mur du cimetière remis à neuf


Après de gros travaux de remise en état, en l'an 2000, d'une partie du mur du cimetière, côté ouest, c'est l'enceinte côté ouest, qui a montré des faiblesses et a contraint la municipalité à réaliser des travaux non prévus.
dans la 1ère phase, les palpanches sont installées pour retenir la terre
 
un mur crépi est venu finir l'ouvrage

Il y a un an et demi, une portion de mur de quarante-cinq mètres de long, menaçait de s'effondrer sur la route de Meillonnas.
En urgence, de gros blocs de béton ont été placés le long de la partie endommagée afin de pouvoir laisser le temps aux entreprises spécialisées de réaliser des "carottages" et des expertises de sol.
Ces analyses préliminaires étaient nécessaires pour l'étude des solutions à ce problème.
Le dénivelé important existant entre le niveau du sol à l'intérieur du cimetière et le bas extérieur du mur au bord de la route, la volonté de préservation des sépultures proches du mur endommagé et la proximité immédiate de la route de Meillonnas rendaient la situation compliquée et délicate.
La solution de mise en place de "palplanches", poutres métalliques enfoncées jusqu'à trois mètres au dessous du niveau de la route, a été adoptée et a permis de remplacer l'infrastructure défectueuse pour un coût moindre et pour de faibles travaux de terrassement.
Cette première phase de rénovation a été réalisée pendant l'été 2002.
Le chantier est resté au repos quelques mois, car un délai était nécessaire pour une bonne stabilisation des palplanches.
La phase de finition des travaux, concernant l'amélioration de l'esthétique de l'ouvrage, a consisté à construire un mur maçonné et crépi à quelques centimètres des palplanches. Une vingtaine de trous, qui sera prochainement cachée par des grilles, a été répartie sur la surface de ce mur.
Ces trous permettent la ventilation de l'ouvrage.
Un budget de quatre-vingt cinq mille euros TTC a été nécessaire pour la réalisation de ce chantier.
Un coût relativement élevé dû à la complexité et à l'emplacement des travaux.

D.D.


Associative

locale