<%@LANGUAGE="JAVASCRIPT" CODEPAGE="1252"%> La travaux à Jasseron


écrire :
d.durif@wanadoo.fr

découvrez
les albums photos
en cliquant sur le lien

en bas des articles
marqués de ce logo



mensuelle

Communale


 
01/04/18

La fontaine du village remise à neuf

Jasseronet
février 18

Le Jugnon se refait une beauté

16/02/18

Aménagement de l’entrée Ouest de Jasseron : le chantier de l’été

11/03/18

Les membres de la commission travaux et voirie sur le terrain

20/03/18

Aménagement de l'entrée Ouest : la municipalité va revoir sa copie

03/05/18

La fontaine du centre village remise en eau

09/09/18

Le désherbage, dernier indésirable

22/11/18

Des travaux de sécurisation ont été réalisés au quartier des Boissets

Le Progrès du 01/04/2018
Aménagement de l’entrée Ouest de Jasseron :
le chantier de l’été

Depuis quelques jours, la fontaine du centre du village, érigée en 1852, est remise à neuf.

Après avoir été nettoyée et blanchie, son pourtour est aux mains des employés communaux qui poursuivent le travail de rénovation.
La mise en eau devrait intervenir début mai.
Des panneaux photovoltaïques vont être installés à proximité afin d’alimenter la pompe qui permettra un fonctionnement en continu et en circuit fermé.
À l’issue de ces travaux, des membres du comité de fleurissement jasseronnais embelliront la fontaine en disposant des plantes et des fleurs.

R.M..


Le Jasseronet de février 2018
Le Jugnon se refait une beauté

Les techniciens communaux ont remis en beauté un point remarquable de l’entrée du village, route de Ceyzériat


.
A coup de nettoyeur haute pression et de pelle, ils ont nettoyé « L’abreuvoir », vers le pont du Jugnon.

Ce point de passage des troupeaux de vaches d’antan, le soir au retour pour la traite, pourra de nouveau être remis à disposition des carpes et divers petits poissons qui ont élu domicile depuis des années dans cette belle retenue d’eau appréciée des promeneurs.

D.D.

Le Progrès du 16/02/2018
Aménagement de l’entrée Ouest de Jasseron :
le chantier de l’été

Depuis longtemps, le conseil municipal avait lancé l’idée d’aménager l’entrée Ouest de Jasseron.

En juin prochain, avec le début des travaux ce sera la concrétisation de ce projet ambitieux mais nécessaire.
Un chantier qui va probablement engendrer des perturbations importantes pour les riverains et les nombreux automobilistes qui traversent la commune.
Ce sera le chantier de l’été, voir même de l’année !

« Les riverains depuis longtemps nous font part de la vitesse excessive des véhicules qui empruntent la route départementale 936 indique Christian Chatel, adjoint chargé de l’urbanisme.
Les usagers trouvent le secteur entre le chemin du Moulin et les commerces du centre village dangereux.
Ce secteur est très fréquenté, et les trottoirs sont trop étroits et non conformes aux règles des personnes à mobilité réduite.
L’aménagement de ce secteur était indispensable.
Il faut inciter les Jasseronnais à rejoindre les commerçants locaux en toute sécurité.
Des tests ont été effectués en 2015.
Un maître d’œuvre a été désigné pour l’établissement d’un projet en concertation avec le Service des routes.
Deux sens de circulation ne pourront être conservés.
La solution « écluse » (resserrement de la chaussée ne laissant subsister qu’une largeur de voie) est apparue comme la meilleure solution ».

Dans les prochaines semaines, la Mairie apportera des informations complémentaires aux riverains.

Les travaux prévus :

une zone 30 à hauteur du parking des noisetiers
Une écluse à 3.50 mètres de large à sens unique
Des trottoirs conformes d’une largeur de 1.40 mètre
Un plateau ralentisseur côté Bourg
Des traversées piétonnes.
Coût prévisionnel des travaux : 114000€ hors taxes

R.M..

Le Progrès du 11/03/2018

Les membres de la commission travaux et voirie sur le terrain

Comme ils le font deux fois dans l’année, les membres de la commission extra-municipale « travaux et voirie » de Jasseron se sont réunis samedi matin.

« La commission est composée d’élus et d’habitants de la commune précise le 2ème adjoint en charge des travaux.
Ces rencontres permettent aux habitants qui se sont portés volontaires pour constituer ce groupe d’exprimer leurs désidératas.
C’est une bonne chose d’avoir l’avis des administrés.
Le Maire et les élus ne peuvent pas tout voir ! ».
Cette réunion a permis à l’adjoint de présenter les travaux et achats déjà planifiés pour cette année.
« Prochainement la commune va faire l’acquisition d’une balayeuse (achetée avec la commune de Meillonnas), et d’un désherbeur thermique.

Une réflexion a été menée sur l’aménagement de l’entrée Sud de la commune à hauteur du pont du Jugnon.

En collaboration avec le comité du village fleuri ce lieu va être garni de fleurs et autres plantations.

Un dégrilleur va être également être installé sur la canalisation afin de retenir tous les déchets qui auparavant se déversaient dans le Jugnon.

La fontaine du centre village va être remise en eau et fleurie dans les prochaines semaines.

D’autres projets sont également dans les cartons, mais ceux ci sont liés avec le budget concluait l’élu ».

Après l’exposé en salle de réunion, les membres de la commission ont sillonné plusieurs lieux de la commune pour relever les points à améliorer ou à aménager en matière de voirie.

En fin d’année, la commission se réunira à nouveau afin de dresser le bilan de l’année écoulée

R.M..

Le Progrès du 20/03/2018

Aménagement de l'entrée Ouest :
la municipalité va revoir sa copie

une réunion ''houleuse'' s'est déroulée dans la salle du conseil municipal

Plus d’une soixantaine de personnes a assisté vendredi soir à la réunion d’information organisée par la municipalité et ayant pour objet, l’aménagement de l’entrée Ouest de la commune.

Si les administrés ont été renseignés par le biais du dernier bulletin municipal, les élus avaient tout de même choisi de mettre en place cette réunion afin de présenter de vive voix ce projet, mais aussi pour avoir le ressenti des Jasseronnais.

En présence du Maire Alain Mathieu, c’est Christian Chatel, 3ème adjoint en charge de l’urbanisme qui a présenté le dessein de cet aménagement.

« C’est pour assurer la sécurité des personnes que nous souhaitons faire ces travaux. Jasseron connaît une zone de développement importante, c’est ce qui a motivé la municipalité à traiter cette zone.
Les riverains se plaignent de la vitesse excessive des véhicules, poursuivait l’élu, et les trottoirs ne sont pas aux normes.
Notre volonté est que les piétons se sentent en sécurité lorsqu’il se rendent au centre village.
C’est aussi une façon de les inciter à moins prendre leur véhicule.
Il a fallut trouver une solution en rapport avec la largeur des trottoirs (1.40 m).
Nous ne pouvons pas pousser les murs des habitations !
Il faudra donc rétrécir la chaussée et n’avoir qu’une seule voie de circulation sur environ 60 mètres.
Nous savons que cela ne va pas satisfaire tout le monde mais il n’y a pas de solution miracle ».

Après cet exposé, le Maire et l’élu ont débuté le moment des questions réponses.

Sans attendre et parfois avec beaucoup de véhémence certains participants n’ont pas hésité à apostropher directement Alain Mathieu.

« Si ce projet aboutit, après quelques mois vous vous apercevrez de vos erreurs, et vous devrez tout redéfaire.
Vous jetez l’argent du contribuable par les fenêtres.
La chicane que vous prévoyez va entraîner des bouchons.
Vous n’avez pas été élu pour embêter les Jasseronnais ».

Une autre personne de l’assistance a rappelé aux élus que des essais de chicane avaient été faits en 2016 et qu’ils avaient engendré des problèmes de circulation (les automobilistes ne respectant pas la priorité).

« Si cela entraîne des bouchons, beaucoup vont prendre des chemins détournés, poursuivait un habitant des Combes Favre.
La plupart des automobilistes vont passer dans notre rue.
Vous allez déplacer le problème ».

« Je ne vais pas attendre qu’il y est un accident grave sur cette portion de voie communale très fréquentée rétorquait le Maire, il en va de ma responsabilité.
Les familles qui se rendent à l’école par cet itinéraire ne sont pas en sécurité, cela ne peux plus durer ».

Parmi l’auditoire plusieurs personnes ont émis plusieurs idées pour palier à ce manque de sécurité et inciter la municipalité a abandonné le projet.

« Pourquoi ne pas mettre une personne pour faire traverser, installer des feux tricolores, et même un radar de vitesse afin d’obliger les usagers de la route à traverser ce passage à 30 km/h ».

« Nous allons tenir compte de vos remarques concluait le Maire, cette réunion était faite pour cela.
La commission urbanisme se réunira à nouveau pour faire aboutir de projet qui à mes yeux est indispensable ».

Après une heure de débats parfois houleux, élus et administrés se sont séparés avant peut-être une prochaine rencontre cette fois plus constructive afin de ne pas laisser ce projet d’entrée de la commune dans une impasse

R.M..

Le Progrès du 03/05/2018
La fontaine du centre village remise en eau

Voilà plus de vingt-cinq ans que l’eau n’avait pas coulé dans la fontaine du centre village de Jasseron.

Samedi matin, le maire, Alain Mathieu, des élus et des employés communaux ont symboliquement participé à la remise en fonctionnement de celle-ci.
Construite en 1852, elle occupe une place privilégiée à un carrefour très fréquenté du village.

La rénovation n’a pas été facile

Il a fallu adapter du moderne sur de l’ancien.
Tout a été fait par les employés communaux, ce qui a permis de réaliser ce travail à moindre coût (2 000 €, N.D.L.R.).


Aucun coût pour la commune
Aujourd’hui la fontaine fonctionne en circuit fermé grâce à une pompe alimentée par des panneaux photovoltaïques.
Ce système permet de ne rien coûter à la commune.
Le débit d’eau est proportionnel à la lumière naturelle.
En plein soleil, le débit est à son maximum, soit 33 litres par minute.

R.M..


Le Progrès du 09/09/2018

Le désherbage, dernier indésirable

Pour que la commune soit en parfait état, il ne manque plus qu’une chose selon l'adjoint chargé des travaux, un désherbage de qualité.

«Depuis la réglementation sur l’utilisation des produits phytosanitaires, comme dans toutes les communes, nous avons dû modifier notre façon de faire. Cela représente un coût avec l’achat de nouveaux matériels mais c’est surtout le temps passé par les employés communaux pour désherber qui est très important. À l’avenir, il faudra probablement que nous prenions des dispositions afin que chacun désherbe devant sa porte ».

Une été chargé en travaux
Les mois d’été ont été particulièrement chargés en matière de travaux sur les bâtiments communaux ou sur la voirie.
Si cela n’a rien d’exceptionnel, l’ensemble des réalisations est tout de même très importantes.
Selon l'élu, « le budget total de l’ensemble des travaux est d’environ 50 000 €.
Il aurait fallu trois fois plus de moyens financiers pour faire tout ce qui était nécessaire.
La baisse continue des dotations de l’État met vite un frein à nos dépenses.
Nous mettons donc la priorité sur les travaux d’entretien. »
À l’école, le bureau du directeur a été repeint et le parquet changé.
Deux classes ont également été rénovées pour un total de 8 000 €.
À l’entrée sud de la commune, un dégrilleur a été installé.
Il permet de récupérer tous les déchets qui auparavant partaient dans les fossés et à la station d’épuration.
Concernant la voirie, la chaussée a été refaite au centre village (près des commerces), au Canton, et à l’impasse des Boissets.
Tout le marquage au sol (passages piétons, places de parking) a également été rénové pour un total de 7 600 €.

R.M..


Le Progrès du 22/11/2018
Des travaux de sécurisation ont été réalisés au quartier des Boissets

Les travaux ont consisté à créer une chaussée de six mètres de large, d’instaurer un cédez-le-passage à la sortie de l’impasse des Boissets, de créer un rond-point sur le carrefour Boisset/Combes-Fabre / Eclosaies avec, comme le veut la réglementation, un cédez-le-passage sur les quatre axes.

Deux passages piétons ont été tracés. Une zone limitée à 20 km/h (les piétons sont prioritaires sur les véhicules) a été mise en place rue des Combes-Fabre pour la partie comprise entre la rue Charle- Robin et la rue des Boissets.
Le coût de ces travaux s’élève à 2 340 € TTC.

R.M..

 

 

Associative

locale