<%@LANGUAGE="JAVASCRIPT" CODEPAGE="1252"%> le vol à voile


écrire :
d.durif@wanadoo.fr

découvrez
les albums photos
en cliquant sur le lien

en bas des articles
marqués de ce logo



mensuelle

Communale


le vol à voile
Le Progrès du
 
16/06/2008

Les 20 ans du Centre de Vol à Voile Bressan

20/10/2008

Concours d’atterrissage de précision au vol à voile

Le Progrès du 15/06/2008
Les 20 ans du Centre de Vol à Voile Bressan


Situé sur la plateforme aéronautique Terre des Hommes de Bourg-en-Bresse sur la commune de Jasseron, le Centre de Vol à Voile Bressan a fêté ce samedi 14 juin ses vingt ans d’existence.

Trois présidents depuis la naissance du club
Créé en 1988 par une poignée de passionnés de vol libre sous la première présidence de Guy Adams, le club s’est installé à l’aérodrome.
A l’époque, les bénévoles construisent eux-mêmes leur hangar et recherchent les premiers appareils qui leur permettront d’assouvir leur passion. Le premier remorqueur fut celui de Georges Gonnet.

10 années plus tard, Jean-Louis Filippi reprend la présidence de l’association.
C’est l’époque du passage des planeurs « bois et toiles » au « tout plastique ».
Cette période verra la mise en place de l’aérodrome contrôlé.
Depuis février 2008, Jacques Josserand est à la tête du club et c’est à lui que revenait le plaisir de fêter les vingt ans de l’association.

Un anniversaire que les élus de Bourg, de Ceyzériat et de Saint-just sont venus fêter avec les adhérents.

Un moment de convivialité que les voisins de l’aérodrome, l’aéromodélisme « Bresse Mod’aile » et l’aéroclub sont venus partager en toute amitié.

Dans son discours le président exprime le plaisir que lui procure le vol à voile aussi bien en l’air qu’auprès de ses collègues sur la terre ferme.
Il fait remarquer que son sport s’inscrit dans les activités écologiques puisque quelques minutes de traction motorisée permettent de rester en l’air plusieurs heures.
Il affiche les ambitions du club de mieux faire connaître ce sport et d’essayer d’entraîner dans leur sillage d’autres adhérents surtout du côté de la jeunesse et de la gente féminine.
Il espère que la ville de Bourg, propriétaire de la plateforme aéronautique, conservera ce complexe et remettra en service la piste en herbe, abandonnée depuis quelques temps, qui serait bien utile pour faciliter l’organisation des décollages et atterrissages des nombreux utilisateurs de la plateforme.

Françoise Courtine, adjointe au maire de la ville de Bourg, rassure les spectateurs en confirmant la poursuite de l’activité de la plateforme aéronautique. Etant donné le potentiel de ce complexe, des réflexions sur son développement sont à l’étude afin d’amortir les coûts de fonctionnement supportés par la ville.

Le club en quelques chiffres
28 adhérents sont enregistrés dans l’association.
7 appareils constituent la flotte du Centre de Vol à Voile Bressan : 2 planeurs biplaces, 3 planeurs monoplaces, un moto-planeur biplace et un avion remorqueur
2 instructeurs assurent la formation des élèves du premier vol jusqu’au brevet de pilote.

Activités du club.
Enseignement du vol à voile, baptême de l’air, vols d’initiation.
Renseignements au 04 74 22 57 35 ou par le site Internet à l’adresse : http://cvvbressan.free.fr/

Le Progrès du 20/10/2008

Concours d’atterrissage de précision au vol à voile

Grâce à la belle journée d’été indien de ce samedi 18 octobre, la plateforme aéronautique « Terre des Hommes » a connu une affluence importante, aussi bien du côté des associations présentes sur cet espace que par les visiteurs venus assister au spectacle permanent qu’offrent les décollages, atterrissages ou expositions des nombreuses machines volantes.

De son côté, le vol à voile organisait, dans un strict respect des règles de sécurité pour le partage de la piste de décollage, une compétition interne au club qui permet de mesurer la précision de l’atterrissage des planeurs.

Après la mise en place de l’appareil pour le départ par une voiture adaptée, l’avion- remorqueur tracte le planeur pour le décollage.

Un tour de piste suffit pour se trouver face à la longue ligne droite bitumée qui va permettre de retrouver le sol.

Une marque sur la piste permet de définir l’endroit exact où les roues doivent toucher le sol.
Des juges se trouvent à proximité de ce repère et notent les passages successifs.

Au final, malgré une absence de vent qui rend plus difficile les manœuvres, les pilotes réussissent à se poser à quelques mètres de la marque idéale.

Une belle compétition amicale démontrant l’habileté des pilotes de planeurs que les spectateurs présents ont appréciée.

 

 

 


 


 

Associative

locale